Systancia se renforce dans la sécurité avec Avencis

Après avoir racheté Avencis, Christophe Corne, président et fondateur de Systancia, compte se concentrer sur le développement à l’international.

En rachetant Avencis, l’éditeur français en solutions de virtualisation de postes de travail Systancia muscle son offre dans le domaine de la sécurité. Il s’agit de la seconde acquisition du genre, après IPdiva en 2013.

L’éditeur de solutions de virtualisation et de cybersécurité Systancia met la main sur son homologue parisien Avencis. Comptant une vingtaine de collaborateurs, ce dernier conçoit des solutions de SSO, d’authentification forte, de gestion des cartes et des tokens, de gestion des identités et des habilitations, et de traçabilité des accès. L’ensemble de ses collaborateurs rejoint Systancia, y compris son équipe de direction.

David Wonner, le fondateur et président du conseil d’administration d’Avencis devient ainsi CTO de Systancia. Frédéric Pierre, son directeur général, prend les fonctions de directeur scientifique en charge, notamment, de développer les partenariats technologiques de Systancia.

Un premier rachat dans la sécurité en 2013

L’offre d’Avencis vient renforcer celle que Systancia possédait déjà dans l’univers de la sécurisation des systèmes d’information, à savoir IPdiva Care (Enregistrement vidéo de sessions réalisées par des tiers sur une infrastructure IT), IPdiva Secure (accès sécurisé à des ressources choisies), IPdiva Protect (anti-malware). L’éditeur a bâti ce catalogue sur la base du rachat en 2013 d’IPdiva, un éditeur orienté vers la sécurisation, le contrôle et la traçabilité d’accès en mode applicatif.

Grâce au rachat d’Avencis, Systancia dispose désormais d’un effectif de 80 collaborateurs et d’un portefeuille d’environ 600 clients. En 2015, l’éditeur a réalisé près de 4 M€ de chiffre d’affaires. Il compte maintenant se concentrer sur son développement à l’international.

 

Virtualisation