Qwant nous détaille sa stratégie pour conquérir l'Europe et s'intègre au Fairphone 2

https://cdn3.nextinpact.com/dlx/68747470733A2F2F63646E322E6E657874696E706163742E636F6D2F696D616765732F62642F776964652D6C696E6B65642D6D656469612F393435372E6A7067

Le moteur de recherche français vient de lancer son édition suisse, avec des serveurs d’anonymisation sur sol helvète. Le service s’appuie en partie sur les langues régionales pour cibler les utilisateurs, en affichant un respect de la vie privée en ligne avec les smartphones de Fairphone, qui a annoncé une intégration prochaine.

Avant-hier, le moteur de recherche français Qwant présentait sa version suisse, Qwant.ch, censée adapter le service aux besoins helvétiques en maintenant la promesse de respect de la vie privée. Presque une contorsion pour une entreprise qui affirme ne pas utiliser d’information personnelle pour diriger les internautes, même pas leur adresse IP.

Il s’agit surtout d’une étape de plus dans une logique régionale, après l’adaptation du moteur à plusieurs langues locales en France et au Royaume-Uni, comme nous l’affirme son PDG Éric Léandri. « C’est l’archétype de ce qu’on veut faire avec Qwant : de la régionalisation et de la contextualisation par zone, avec du multi-langue » détaille-t-il.

18,5 millions d’euros investis en février

 

Internet