Le Cigref présente des initiatives Green IT significatives

Pour illustre les stratégies de responsabilité écologique en oeuvre dans les grandes entreprises, le Cigref diffuse une étude sur des mises en oeuvres concrètes au sein de ses membres.

Le Cigref vient de publier son étude « Du Green IT au Green by IT, le Cigref publie des exemples d’application dans les grandes entreprises ».

Le Green IT n’est plus guère à la mode. Pourtant, la responsabilité écologique ou l’obligation d’opter pour le développement durable concernent toutes les organisations et, au sein de celles-ci, toutes les DSI. Au delà du seul Green IT, la DSI peut aussi contribuer à la baisse de l’empreinte écologique et économique de l’entreprise entière via le « Green by IT », c’est à dire l’utilisation du numérique pour atteindre un meilleur niveau de développement durable. Le Cigref vient de publier à ce sujet une étude relevant les initiatives les plus marquantes parmi les membres de ce club de très grandes organisations.

Outre les permanents du Cigref, une douzaine de décideurs issus des entreprises membres du Cigref ont donc participé. L’un des principes conducteurs des initiatives est tout de même que l’économie financière est autant recherchée que l’économie en ressources. Le benchmark Green IT, ayant porté sur 9 grandes entreprises privées et publiques, 515 000 utilisateurs et près de 3 millions d’équipements informatiques et télécoms ainsi que 56 400 m² de salles informatiques, a largement été utilisé dans les travaux ayant abouti à cet ouvrage.

Après une synthèse des définitions du domaine, l’étude se consacre à un état de l’art très complet. Mais les exemples précis dans des entreprises déterminées sont cependant rares.

 

Datacenter