iPad Pro 10,5 pouces : Une mise à niveau discutable

Même s’il est plus réactif et gagne en qualité d’affichage, les utilisateurs de l’iPad Pro 9,7 pouces verront peu de différence avec ce dernier modèle. Sauf à choisir les accessoires optionnelles, l’Apple Pencil et le Smart Keyboard.

L’iPad Pro 10,5 avec ses accessoires bienvenus, son clavier et son stylet.

Alors qu’Apple a commencé à livrer ses derniers iPad Pro cette semaine, l’arrivée du modèle 10,5 pouces suscite beaucoup de questions. Par exemple : qu’apporte-t-il de plus par rapport aux iPad Pro précédents ? Peut-il remplacer un MacBook ? Ou encore, une mise à jour de ce modèle était-elle vraiment nécessaire ? Pour répondre à ces questions, notre confrère de Macworld (groupe IDG) a pu tester un iPad Pro de 10,5 pouces pendant quelques jours. Voici ses premières impressions.

Après la mise à jour d’Apple, l’iPad Pro de 10,5 pouces et l’iPad Pro de 12,9 pouces présentent les mêmes spécifications et offrent des fonctions identiques. La seule différence réelle entre les deux modèles réside désormais dans leur taille.

De grands changements et peu de différences

Depuis un an environ, Oscar Raymundo est équipé d’un ’iPad Pro de 9,7 pouces, de précédente génération. Pour lui, c’était la taille idéale pour un ordinateur super-portable. Mais il semble qu’Apple avait une autre idée sur la question : cette année, le constructeur a décidé de faire grandir son petit modèle. Son écran mesure désormais 10,5 pouces, ce qui permet d’afficher un clavier complet. Mais la différence n’est pas très sensible, et notre confrère trouve que la taille de l’iPad Pro de 10,5 pouces est également parfaite en terme d’usage.

 

Les périphériques en option, comme l’Apple Pencil, ne sont pas indispensables, mais toujours agréables. (Crédit : IDG)

La vraie différence, il a pu la constater dès le premier jour : le nouvel iPad Pro est beaucoup plus réactif que les iPad précédents. Par exemple, il n’y a aucun temps de retard quand on fait défiler des pages Web ou quand on prend des notes avec l’Apple Pencil. Cette rapidité est le fait d’une nouvelle fonctionnalité dénommée ProMotion par Apple, laquelle consiste en un ajustement automatique du taux de rafraîchissement à 120 Hz. Les iPad précédents et la plupart des appareils mobiles ont un taux de rafraîchissement de 60 Hz. Cela signifie que les écrans des iPad Pro sont rafraîchis deux fois plus vite pour afficher les nouveaux pixels qui apparaissent sur l’écran. Cela ne veut pas dire que le taux de rafraîchissement de 60 Hz était insuffisant. Selon notre confrère, le taux de rafraichissement des iPad Pro apportent quelque chose de nouveau. Mais, il se demande encore si c’est une chose dont il avait vraiment besoin.

ProMotion ne se contente pas d’accélérer certaines fonctions : il ajuste automatiquement le taux de rafraîchissement à la fréquence la plus basse quand on utilise l’iPad Pro pour des choses plus statiques, comme regarder un film ou parcourir un ebook. C’est un aspect important pour préserver la batterie de l’iPad Pro, dont l’autonomie est d’environ 10 heures selon Apple. Oscar Raymundo a reçu un iPad Pro avec une batterie chargée à 80 %. Huit heures plus tard, dont ½ heure à jouer à Riptide GP: Renegade, elle était encore chargée à 20 %. C’est certainement plus que la durée de vie de la batterie de son MacBook de 12 pouces. Mais pas beaucoup mieux que ce lui offre son iPad Pro de 9.7 pouces.

Des accessoires indispensables 

Dernier élément qui pourrait éventuellement faire la différence avec le modèle précédent : les périphériques intelligents en option pour profiter pleinement de tout ce que peut offrir le dernier iPad Pro. Oscar Raymundo reconnaît qu’il n’a jamais été très à l’aise avec le clavier virtuel de l’iPad et il a toujours eu besoin d’un clavier externe. Il serait tenté par le clavier Smart Keyboard d’Apple (159 dollars HT), mais il ne comprend pas pourquoi Apple n’a rien prévu pour ranger le stylet.

Un peu plus grand que l’an passé, l’iPad Pro d’entrée de gamme, possède le même processeur que son grand frére.

À propos du crayon numérique, pour lequel il faut débourser 99 dollars HT supplémentaires, il estime que son usage est plutôt réservé à des professionnels créatifs, même si c’est toujours agréable de pouvoir utiliser le Markup avec les docs et faire des sélections plus précises. Encore une fois, ces accessoires en option permettent de profiter pleinement de l’expérience de l’iPad Pro, mais ils augmentent la facture d’achat, et ce n’est pas l’aspect le moins négligeable.

Une mise à niveau timide

Finalement, Oscar Raymundo estime que, comparativement à l’iPad Pro 9,7 pouces précédent dont il est très satisfait, ces mises à jour sont un luxe. Pour l’instant, il estime qu’il n’y a pas suffisamment de différence entre un iPad Pro de 9,7 pouces et le modèle 10,5 pouces. Cependant, il n’exclut pas d’autres améliorations logicielles plus importantes que pourraient apporter les futures mises à jour d’iOS 11.

 

Mobilité