Comment booster son salaire avec les bonnes compétences en stockage

Selon une étude réalisée par Dice, de bonnes compétences en stockage permettent d’augmenter son salaire aux Etats-Unis. Et en France, où les problématiques deviennent progressivement les mêmes, le même constat devrait s’imposer.

Aux Etats-Unis, les entreprises recherchent des professionnels connaissant bien la plate-forme de stockage d’entreprise Compellent de Dell. Un bon moyen de faire progresser son salaire. (Crédit D.R.)

La demande de professionnels qualifiés dans les plateformes de stockage est en hausse au moment où les équipes IT doivent répondre à des besoins accrus en matière de stockage et en terme opérationnel. En particulier, les entreprises recherchent des personnes ayant des compétences dans la migration des systèmes de stockage matériel vers le cloud. C’est pourquoi, selon le site spécialisé dans les offres d’emploi Dice, elles essayent d’attirer ces professionnels par des offres de salaire supérieures à la moyenne.

Dans son guide annuel sur les salaires dans le secteur technologique aux États-Unis, Dice constate que l’an dernier la rémunération moyenne globale de l’industrie IT a légèrement diminué, passant de 93 328 dollars en 2015 à 92 081 dollars en 2016. Cependant, 61 % des professionnels du secteur technologique ont bénéficié d’une augmentation de salaire par rapport à l’année précédente et 9 % d’entre eux ont enregistré une baisse de leur rémunération.

Des métiers qui paient bien 

Parmi tous les secteurs technologiques, la plus forte augmentation de salaire revient en pourcentage aux professionnels ayant des compétences dans la plate-forme de stockage d’entreprise Compellent de Dell. L’an dernier, la rémunération de ces professionnels était en moyenne de 111 457 dollars, soit en augmentation de 11 %, d’après l’étude sur les salaires réalisée par Dice.

Voici, d’après le classement établi par l’étude Dice Salary Survey 2017, les compétences et l’expérience en stockage les mieux rémunérées :

FCoE : 116 145 dollars (en progression de 7,2 % par rapport à l’année précédente)

Compellent (Dell) : 111 457 dollars (11,4 %)

3Par (HPE) : 109 654 dollars (2,8 %)

EMC : 109 032 dollars (-0,2 %)

Fibre Channel : 108 668 dollars (-0,9 %)

Pure Storage : 107 260 dollars (5,3 %)

Disaster recovery : 107 260 dollars (2,7 %)

Nimble Storage : 104 854 dollars (6,1 %)

HP Eva : 102 079 dollars (-5,6 %)

Hitachi : 103 570 dollars (-3,2 %)

NetApp : 103 289 dollars (-3,1 %)

SAN : 103 015 dollars (0,9 %)

iSCSI : 100 406 dollars (1,1 %)

VSAM : 98 568 dollars (1,0 %)

Box : 98 565 dollars -0,7 %)

Les spécialistes Hana très recherchés 

« Les compétences demandées il y a un an ne sont peut-être pas aussi prisées aujourd’hui ; les compétences pertinentes aujourd’hui ne le seront plus demain. Cela signifie que les professionnels des secteurs technologiques et les employeurs doivent rester très réactifs en terme de formation et de demande de compétences », a déclaré Bob Melk, président de Dice. « Les domaines de compétences où les augmentations de salaire sont significatives donnent une idée plus précise des secteurs où les professionnels et les employeurs devraient concentrer leurs efforts de formation et de recrutement ».

D’autres résultats figurant dans l’Enquête sur les salaires 2017 de Dice :

Top 10 des plus importantes augmentations de salaire parmi tous les postes du secteur technologique : les progressions de salaire les plus élevées, en pourcentage, sont associées aux compétences suivantes : Compellent (11 %), Drupal (9 %), JCL (7 %), FCoE (7 %), Nimble ( 6 %), Hbase (6 %), MariaDB (5 %), Pure Storage (5 %), vCloud (5 %) et T1 ou T3 (5 %).

Top 10 des compétences les mieux payées parmi tous les postes du secteur technologique : les salaires les plus importants sont associés aux compétences suivantes : HANA : 128 958 dollars ; MapReduce : 125 009 dollars ; Cloud Foundry : 124 038 dollars ; Hbase : 123 934 dollars ; Omnigraffle : 123 782 dollars ; Cassandra : 123 459 dollars ; Apache Kafka : 122 728 dollars ; SOA : 122 094 dollars ; Ansible : 121 382 dollars ; et Jetty : 120 978 dollars.

Une marché US de l’emploi IT toujours très souple 

Facteurs favorisant le maintien dans l’emploi : en 2016, une augmentation de la rémunération était le levier le plus couramment utilisé par les employeurs pour empêcher leurs professionnels en technologie de quitter l’entreprise (18 %), suivi par le choix du lieu de travail et de possibilités de télétravail (14 %), d’affectations plus intéressantes et plus stimulantes (12 %) et d’un allégement des contraintes horaires (9 %).

Les professionnels du secteur technologique sont assez satisfaits : ils restent confiants dans leurs choix de carrière et 54 % des personnes interrogées se disent satisfaites de leur rémunération, en hausse d’un point de pourcentage par rapport à 2015.

Des pros prêts à déménager : 27 % des professionnels du secteur technologique sont prêt à aller dans une autre ville pour un emploi, en hausse de deux points de pourcentage par rapport à l’année précédente.

Une mobilité guidée par la reconnaissance financière

À l’affût de nouvelles opportunités : 40 % des professionnels du secteur technologique chercheront à quitter leur entreprise cette année. Leurs principales motivations sont : une rémunération plus élevée (citée par 63 %), trouver de meilleures conditions de travail (43 %), avoir plus de responsabilités (31 %). Certains prévoient de perdre leur poste actuel (19 %) et d’autres veulent réduire leur temps de trajet (16 %).

Facteur de risque : 67 % des professionnels du secteur technologique continuent à croire qu’ils pourraient trouver un nouveau poste mieux payé en 2017, mais cette perspective n’est pas sans risque. Trouver un job qui correspond à leurs compétences est la principale préoccupation (citée par 15 %), suivie par la mise à jour de leurs compétences (14 %) et la crainte d’un licenciement (10 %).

Il est possible de télécharger le rapport complet ici.

 

Stockage