Selon l'OCDE, le taux de chômage devrait poursuivre sa lente décrue

Le taux de chômage devrait poursuivre sa lente décrue, pour s’établir en 2018 à 9,3% en métropole et 9,6% en France entière, selon les dernières perspectives économiques de l’OCDE publiées lundi. L’indicateur s’élevait au troisième trimestre à 9,7% en métropole (10% en France entière), selon l’Insee. L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) prévoit que le taux termine l’année à 9,6% (9,9%), avant de baisser à 9,4% (9,7%) en 2017, puis à 9,3% (9,6%) en 2018.

Cette « baisse progressive » résulterait de la « modeste reprise de la croissance, combinée à une poursuite des baisses de taxes et de nouvelles primes à l’embauche », selon l’OCDE, qui souligne toutefois « l’incertitude considérable » que fait peser l’élection présidentielle de 2017. Des « baisses d’impôts et de cotisations sociales » ont déjà « réduit le coût du travail et amélioré le climat des affaires », estime l’organisation internationale, mais « de nouvelles baisses » sont nécessaires pour « stimuler l’économie et réduire le chômage plus rapidement ». La France conserve une « lourde charge fiscale, qui nuit à l’emploi et à l’investissement », insiste-t-elle.

L’OCDE préconise également « d’aligner le régime d’assurance chômage des seniors sur celui des jeunes travailleurs », alors que les chômeurs de plus de 50 ans peuvent aujourd’hui être indemnisés pour une durée maximale de 36 mois, contre 24 mois pour les autres. Une telle mesure « dégagerait de la marge pour mieux soutenir les enfants et les jeunes adultes, qui sont trop souvent touchés par un chômage élevé et la pauvreté ».

L’organisation internationale compte 34 pays membres développés (Etats-Unis, Union européenne, Australie, Japon…) et émergents (Mexique, Chili, Turquie…). La Chine, le Brésil et l’Inde n’en font pas partie.

Référendum en Italie, présidentielle en Autriche et Téléthon: les rendez-vous de la semaine

CE WEEK-END

Francois Fillon a été désigné candidat de la droite pour la présidentielle de 2017

• Déces de l’ex-président cubain Fidel Castro à 90 ans

• Le célébre photographe David Hamilton, accusé de viols, a été retrouvé mort à son domicile

• Primaire de la gauche: Valls n’exclut pas d’être candidat

• Présidentielle 2017: les radicaux de gauche rompent avec le PS, Sylvia Pinel se présente

• Les Suisses votent contre une sortie accélérée du nucléaire

• L’Italien Ferrero veut racheter les biscuits Delacre

• Les militants communistes choisissent de soutenir Mélenchon à la présidentielle

• Le Quinze de France s’est incliné contre les All-Blacks 19 à 24

• Nico Rosberg sacré champion du monde de Formule 1

LUNDI 28 NOVEMBRE

Nigel Farage, le leader historique et chef intérimaire du parti europhobe britannique Ukip à Strasbourg, le 26 octobre. Crédits photo :

Voyage officiel de Manuel Valls en Tunisie – Le premier ministre se rend lundi et mardi à Tunis pour participer notamment à la conférence internationale des donateurs, alors que l’économie tunisienne peine toujours à se relever de l’instabilité qui a suivi la chute de Ben Ali et des attentats.

Belfort et ses TGV – Alstom tient-il ses engagements pour préserver son site de Belfort? Le secrétaire d’État à l’Industrie Christophe Sirugue reçoit le PDG d’Alstom Henri Poupart-Lafarge, pour un suivi des mesures destinées à maintenir la fabrication de TGV dans l’usine historique du groupe, alors que des élus ont accusé la direction de vouloir dénaturer l’accord négocié avec le gouvernement et les syndicats.

L’OCDE présente ses perspectives économiques – Dans sa précédente perspective (juin), l’organisation estimait que la croissance de l’économie mondiale ne devrait pas dépasser 3,3% en 2017.

» Retrouvez toutes les informations économiques avec le figaro.fr/economie

Le parti europhobe pro-Bexit Ukip désigne son nouveau leader – Qui va succéder à Nigel Farage, le nouvel ami de Donald Trump, qui a démissioné en juin dernier, juste après la victoire du Brexit? Depuis «ses amis» se déchirent pour le remplacer. Trois candidats sont en lice: l’ancien chef adjoint du parti, Paul Nuttall, qui fait figure de favori, l’ancienne présidente adjointe Suzanne Evans et John Rees-Evans, un ancien soldat.

Procès d’un des chefs de la nébuleuse djihadiste en Belgique, Khalid Zerkani – Pour la justice belge, il est «le plus grand recruteur de candidats au djihad» de Belgique. Il a déjà été condamné une première fois en avril dernier à 15 ans de prison pour avoir dirigé un groupe terroriste.

Claude Guéant devant la justice – Procès en appel de Claude Guéant, condamné en première instance à deux ans de prison avec sursis, 75.000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction de toute fonction publique dans l’affaire des primes en liquide du ministère de l’Intérieur.

MARDI 29 NOVEMBRE

Le ministre turc des Affaires européennes Ömer Çelik

Le ministre turc des Affaires européennes Ömer Çelik

Visite du turc Ömer Çelik à Bruxelles – Après la résolution du Parlement européen appelant à geler temporairement le processus d’adhésion de la Turquie au bloc européen, Ankara par la voix du ministre turc des Affaires européennes et chef négociateur sur l’adhésion à l’UE, Ömer Çelik, a déclaré que cette décision était «nulle et non avenue» et «restera dans l’histoire comme très mauvaise», dénotant un «manque de vision».

» Le Parlement européen demande le gel du processus d’adhésion de la Turquie

Les fonctionnaires se mobilisent – Les organisations syndicales de fonctionnaires CGT, FAFP, FSU et Solidaires appellent à une nouvelle journée d’action concernant les salaires et les services publics.

Airbus détaille sa restructuration – Malgré un carnet de commandes plein, l’avionneur européen cherche à réduire ses coûts dans le cadre de sa restructuration. Les syndicats redoutent la suppression de plus de 1000 postes en Europe, voire au-delà.

L’Insee affine ses estimations de croissance – L’institut dévoile sa deuxième estimation pour le troisième trimestre 2016. D’après sa première estimation, l’économie française avait légèrement progressé (+0,2%) entre juillet et septembre.

MERCREDI 30 NOVEMBRE

La maison Christie's propose aux enchères le fameux 7mm Lefaucheux, arme avec laquelle Verlaine aurait tenté de tuer Rimbaud.

La maison Christie’s propose aux enchères le fameux 7mm Lefaucheux, arme avec laquelle Verlaine aurait tenté de tuer Rimbaud.

Grève des directeurs de la Fonction publique hospitalière – Les directeurs d’hôpitaux, les directeurs des soins et les directeurs des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux (D3S) devraient manifester devant le ministère de la Santé pour faire part de leur mécontentement. Revendication principale: l’unicité statutaire et l’alignement de la carrière des directeurs de soins sur celle des autres directeurs.

Jugement dans l’affaire de la chemise arrachée à Air France – Délibéré au procès dit de la «chemise arrachée» du DRH d’Air France qui a valu à 15 salariés de la compagnie des poursuites pour violences et dégradations. Deux à quatre mois de prison avec sursis avaient été requis fin septembre contre cinq d’entre eux, une amende pour les dix autres.

» Air France: du sursis pour la «chemise arrachée»

La voix des femmes sur les enjeux économiques et sociaux – Comme chaque année depuis 11 ans, le Women’s Forum, véritable Davos des femmes, se déroule à Deauville. Au programme, de nombreuses conférences et ateliers pour mettre en lumière la voix des femmes sur les principaux enjeux économiques et sociaux. La thématique de cette rencontre: «L’économie du partage est-elle synonyme d’un monde de partage?»

Défilé de lingerie Victoria’s Secret à Paris – C’est au Grand Palais que les anges de Victoria’s Secret poseront leurs ailes. Une première pour l’Hexagone. Et comme tous les ans, un précieux soutien-gorge sera présenté sur le podium. Dessiné par le joaillier américain Eddie Borgo, il a nécessité près de 700 heures pour travailler les 9000 pierres précieuses. De la lingerie 450 carats de diamants, émeraudes et autres gemmes estimée à 3 millions de dollars.

» Victoria’s Secret: rendez-vous à Paris avec Bella Hadid, Lady Gaga et Bruno Mars

Le revolver de Verlaine vendu aux enchères – Estimé entre 50.000 et 60.000 euros, le célèbre revolver à six coups qui provoqua la séparation de Verlaine avec son amant Rimbaud, est mis en vente chez Christie’s.

À saisir: le pistolet de Verlaine qui blessa Rimbaud

Le salon du livre jeunesse revient à Montreuil – Le thème choisi pour cette 32e édition est «Sens dessus dessous». Le secteur jeunesse représente 13,7% du chiffre d’affaires total de l’édition. En 2015, ce sont plus de 6000 nouveautés hors BD qui ont été éditées et près de 90 millions d’exemplaires qui ont été vendus.

JEUDI 1ER DÉCEMBRE

Arlette Ricci est soupçonnée de cacher au fisc français des sommes sur des comptes en Suisse.

Arlette Ricci est soupçonnée de cacher au fisc français des sommes sur des comptes en Suisse.

Élection présidentielle en Gambie – Trois candidats en lice, dont Yahya Jammeh. Au pouvoir depuis 1994, le président sortant est candidat à sa propre succession. Il brigue un cinquième mandat.

Journée mondiale de lutte contre le sida – Elle est l’occasion de sensibiliser, de commémorer ceux qui sont décédés, et de célébrer les victoires telles que l’accès accru aux traitements et aux services de prévention.

Arlette Ricci devant la justice – Procès en appel de l’héritière de la maison de couture Nina Ricci, condamnée en première instance à trois ans de prison, dont deux avec sursis et un million d’euros d’amende pour fraude fiscale.

Le sort de la mosquée de Montauban déterminé – La justice va-t-elle annuler, ou non, la construction de la future mosquée montalbanaise? Le Front national a déposé un recours dénonçant le montage. Et le rapporteur public du tribunal administratif de Toulouse l’a suivi, il vient de recommander l’annulation de l’échange de terrain.

Nouvelles têtes – 101 artistes quasi inconnus, dont un tiers de femmes, venus des quatre coins du monde, vont faire découvrir cinq jours durant leur univers musical aux Trans Musicales de Rennes. Et, qui sait, s’y révéler, comme avant eux Daft Punk, Nirvana, Björk ou encore Étienne Daho.

VENDREDI 2 DÉCEMBRE

Garou parrain de la 30 eme édition du Téléthon

Garou parrain de la 30 eme édition du Téléthon

François Hollande à Abu Dhabi – Le président de la République assiste à la conférence internationale sur le patrimoine de l’humanité menacé.

30 eme édition du Téléthon – Fidèle du Téléthon et connu pour sa grande générosité, le chanteur québécois Garou sera le parrain du Téléthon pour cette 30e édition exceptionnelle. À lui de faire en sorte que les Français soient les plus généreux possible. Le record à battre date de 2006 avec près de 106,7 millions d’euros collectés.

SAMEDI 3 DÉCEMBRE

Le musée d'Orsay

Le musée d’Orsay

Le musée d’Orsay fête ses 30 ans – Spectacle de danse dès le vendredi soir dans la grande nef, bal costumé Second Empire, prêts de chefs-d’oeuvre venus du monde entier, le musée d’Orsay fête ses 30 ans tout le week-end. En prime, visite gratuite de l’exposition «Spectaculaire Second Empire» et animations autour de ce musée consacré au 19e siècle .

Les chômeurs dans les rues de la capitale – Chaque année le mouvement des chômeurs (associations et syndicats partenaires, MNCP, APEIS, AC!, CGT chômeurs et intermittents) organise une manifestation le premier samedi du mois de décembre. Le cortège partira de la Place de Stalingrad en direction de la Place de Clichy.

DIMANCHE 4 DÉCEMBRE

Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi joue sa place sur le référendum de dimanche

Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi joue sa place sur le référendum de dimanche Crédits photo :

Important référendum en Italie – Les Italiens votent sur une importante réforme constitutionnelle visant à plus de stabilité gouvernementale. Il s’agit de réduire les pouvoirs du Sénat. Le parti anti-immigré de la Ligue du Nord, qui, comme le Mouvement Cinq étoiles, veut remettre en question l’adhésion de l’Italie à la zone euro, et qui veut surfer sur la vague anti-establishment, se tient aussi en embuscade. Le sort de Matteo Renzi, chef du gouvernement actuel, est en jeu car les sondages prédisent une victoire du «non» au référendum.

Second tour de la présidentielle en Autriche – Ce vote verra s’affronter une nouvelle fois l’écologiste Alexander Van der Bellen et le candidat d’extrême droite Norbert Hofer. Initialement prévu le 2 octobre, le scrutin avait été ajourné mi-septembre par le gouvernement en raison d’un vice de fabrication de bulletins de vote, nouveau rebondissement dans une présidentielle riche en coups de théâtre.

Attentats déjoués: les cinq suspects étaient téléguidés depuis la zone irako-syrienne

Des armes, « des écrits très clairs d’allégeance à Daech« , et un possible attentat majeur déjoué par les services français. Le procureur de la République de Paris a été très clair vendredi 25 lors de sa conférence de presse, une attaque majeure en France, a été « évité » de justesse et le « passage à l’acte était imminent ».

Il a également expliqué que deux des cinq terroristes présumés interpellés la semaine dernière à Strasbourg (Bas-Rhin) et Marseille (Bouches-du-Rhône) avaient récemment téléchargé l’application Periscope, qui permet de retransmettre en direct des images sur Internet. Une méthode de propagande déjà utilisé par l’assassin du couple de policier de Magnanville, Larossi Abballa.

Les premières constations de la longue enquête menée par les hommes de la DGSI ont montré que « le commando de Strasbourg, mais aussi l’individu interpellé à Marseille, disposaient d’instructions communes (…) communiquées par un donneur d’ordre depuis la zone irako-syrienne par le biais d’applications cryptées« .

Les hommes de ce réseau étaient « en possession ou en quête d’armes et de financement« , « s’apprêtaient à passer à l’acte » et « recherchaient des cibles« , a relevé le procureur. Il a précisé que le passage à l’acte du groupe strasbourgeois était prévu le 1er décembre, « sans que l’on puisse déterminer à ce stade la cible précise choisie« . Les soupçons pèsent tout de même lourdement sur le marché de Noël de Strasbourg, celui des Champs-Elysées et même le célèbre 36 quai des Orfèvres, le siège de la PJ parisienne.

Toujours selon les enquêteurs, le « commando » de Strasbourg et le suspect interpellé à Marseille, un Marocain de 26 ans, ne se connaissaient pas. Il apparait d’ailleurs que seul ce dernier était fiché S pour radicalisation. Il avait été signalé par les autorités portugaises, pays où il résidait, et s’était fait refouler de Turquie en 2015. Plus de 4.000 euros, destinés à l’acquisition d’armes, ont été saisis lors de son interpellation.

« Il faut une loi pour protéger les Chrétiens d'Irak comme les Indiens d'Amérique »


Monseigneur Habib Hormuz Al-Naufali est l’archevêque chaldéen de la ville de Bassora (sud-est de l’Irak). Il est en France pour quelques jours à l’occasion d’un double concert donné par le chanteur Grégory Turpin, au profit de son diocèse, pour la construction d’une école multiconfessionnelle à Bassora. Les deux concerts, organisés en partenariat avec l’association Fraternité en Irak, auront lieu dimanche 27 novembre au Trianon à 16h et 20h.


LE FIGARO. – Vous êtes archevêque de la ville de Bassora, dans le sud-est de l’Irak. Comment qualifierez-vous la situation des chrétiens dans votre pays?

MSG AL-NAUFALI. – Les chrétiens souffrent, ils souffrent depuis longtemps. Une mentalité s’est instaurée chez beaucoup de musulmans selon laquelle ils seraient des citoyens de seconde zone. Il n’y a plus de système laïc dans notre pays, la tradition islamique s’installe jour après jour. Seul le Kurdistan échappe à cette évolution et est un peu plus laïc. La situation a empiré avec l’invasion américaine de 2003, et maintenant la guerre civile et Daech. Tout cela a chassé plus de 80% des chrétiens d’Irak, c’est-à-dire plus d’un million de personnes, qui ont été disséminées dans soixante pays différents. C’est un génocide.

Votre région n’est pourtant pas sous le régime de Daech…

Daech ne fait que pratiquer une théorie qui existe ailleurs, dans beaucoup de mentalités. Nous sommes très faibles dans le sud. Nous étions 2000 familles il y a dix ans, aujourd’hui nous ne sommes plus que 400, répartis dans 3-4 villes. Beaucoup de gens ont de la famille émigrée à l’étranger, qui fait pression pour les pousser à quitter le pays. Nous sommes tristes, car nous perdons notre culture, notre héritage, nos biens.

Quel genre de persécutions subissez-vous?

Ce sont des persécutions physiques et psychologiques. Par exemple, il y a un mois, un chrétien a été abattu par un gang parce qu’il vendait de l’alcool. Il est très difficile de trouver un emploi, car ils demandent aux chrétiens d’apporter une lettre de recommandation du parti, mais nous n’avons que nos églises, et ça ne compte pas.

Quand est-ce que la situation a commencé à se dégrader pour les chrétiens dans la région?

Ces persécutions envers les minorités sont continuelles dans la région, avec plus ou moins d’intensité. Au XIXème siècle, ça a commencé dans le sud de la Turquie, puis il y a eu le génocide des Arméniens après la première guerre mondiale, puis le massacre des Chaldéens en 1933 en Irak, puis l’exode des Juifs d’Irak en 1948 avec l’indépendance d’Israël, puis dans les années 1970 Sadam a détruit 63 villages chrétiens, nous avons sacrifié plus de 10000 jeunes hommes chrétiens dans la guerre contre l’Iran.

La situation était-elle meilleure sous le règne dioctatorial de Sadam Hussein?

On ne peut pas dire ça, nous avons aussi de nouveaux droits aujourd’hui que nous n’avions pas auparavant. Mais l’Etat est faible. Avant il n’y avait qu’un dictateur à qui s’adresser, aujourd’hui, ce sont des dizaines de petits dictateurs qui gèrent le pays. Des leaders tribaux, religieux, des chefs de gangs. La situation est devenue encore pire avec l’invasion américaine en 2003. Entre 2004 et 2009, il n’y avait plus de police, plus d’Etat pour nous protéger. Et puis, avant, il n’y avait pas de visas ni d’avions pour fuir le pays. Les chrétiens d’Irak serraient les dents, se sacrifiaient, fuyaient du Nord au sud ou du Sud au nord. Mais maintenant, ils partent tous en Occident, en Allemagne, en Suède, en France, qui les acceptent.

Comprenez-vous ces gens qui partent?

Oui, mais la plupart des familles de la diaspora ne sont pas heureuses. Elles sont dans une lutte continuelle, pour ne pas perdre son héritage, pour s’intégrer dans des sociétés qui sont très différentes. Comment s’intégrer? A la fin, ils finiront par disparaitre. Ils ne savent plus parler l’araméen, la langue du Christ, ils perdent leurs coutumes, et même la foi.

La coalition est actuellement en train de libérer la plaine de Ninive. Pensez-vous que les chrétiens chassés vont pouvoir rentrer chez eux?

Une fenêtre d’espoir a été ouverte dans la plaine de Ninive. Mais ils auront besoin de temps, pour retrouver et reconstruire ce que Daech a détruit. Ils auront besoin de soutien de la part du gouvernement, des associations, de l’Eglise. Le gouvernement irakien est trop faible, c’est à peine s’il arrive à se protéger lui-même. Il faut un pouvoir fort pour protéger les minorités. Nous avons besoin d’une loi nationale pour protéger les chrétiens d’Irak en tant qu’autochtones comme il y a une loi pour protéger les Indiens d’Amérique ou les aborigènes en Australie.

Avez-vous de l’espoir?

Nous chrétiens, pensons que le soleil finit toujours par se lever. L’Ouest doit apporter son soutien aux musulmans modérés, ouverts aux autres, qui croient à la diversité. Pas les Frères musulmans qui ne reconnaissent pas les chrétiens. Jusqu’à aujourd’hui, l’université Al-azhar refuse de condamner Daech

efficacement. Ils ont dit que Daech était contre l’islam, mais ils n’ont pas condamné ces persécutions contre les chrétiens. Quand des leaders religieux disent à La Mecque que les chrétiens et les juifs sont des singes et des porcs, il y a un problème.

Il y a une forte minorité chiite dans votre région. Est-il plus facile de dialoguer avec les Chiites?

Oui, je les aime beaucoup, j’ai d’excellents rapports avec les leaders chiites de ma région. On construit un dialogue, ils respectent Jésus, et nous demandent de rester à Bassarah. Mais ils ont du mal à se dresser contre les radicaux.

Qu’attendez-vous de la communauté internationale?

Nous sommes tristes d’être autant délaissés. Nous avons de l’aide des églises occidentales, de certaines associations. Mais c’est comme un bouquet de fleur ou la boite de chocolats que vous apportez au chevet d’un grand malade à l’hôpital. Nous avons besoin que l’ONU prenne cette question au sérieux. Caritas une association censée être catholique n’a pas versé un centime aux chrétiens de ma région. Je leur ai écrit à plusieurs reprises, sans réponse. Il y a une hypocrisie, une diplomatie du double visage en Occident. Beaucoup de paroles, peu d’actes. Plus tard, quand des écrivains se pencheront sur ce moment historique que nous sommes en train de vivre, ils écriront peut être: honte à vous.

Turquie: Erdogan menace l'Europe d'ouvrir les frontières aux migrants

Au lendemain du vote du Parlement européen, demandant le gel des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE, le président turc Recep Tayyip Erdogan a décidé de riposter. Il a menacé ce vendredi 25 d’ouvrir les frontières aux migrants vers l’Europe.

« Lorsque 50.000 migrants se sont amassés au poste-frontière (turco-bulgare) vous avez crié à l’aide« , a déclaré le président turc lors de son discours à Istanbul, avant d’ajouter, « Ecoutez-moi bien. Si vous allez plus loin, ces frontières s’ouvriront, mettez-vous ça dans la tête!« .

L’Allemagne a réagi face à la réaction du président turc, affirmant que « menacer » le pacte UE-Turquie sur les migrants « n’avance à rien« . La porte-parole de la chancelière allemande, Ulrike Demmer a ajouté que « la poursuite de cet accord est dans l’intérêt de tous les acteurs« .

Les menaces d’Erdogan sont survenues après le vote du Parlement européen qui a préconisé, jeudi 24, le gel des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE. Le voté a été adopté à Strasbourg avec 479 voix contre 37, et 107 abstentions. Il a été reproché à la Turquie ses arrestations massives contre les soutiens présumés du putsch avorté,  le 15 juillet. Plus de 36.000 personnes ont été arrêtées selon les chiffres officiels.

Un accord signé par les 28 pays de l’Union européenne, a été conclu en mars avec la Turquie, qui a permis de stopper les migrants en direction des îles grecques. Le pays devait accueillir les migrants provenant de Grèce et de Syrie.

Son annonce survient à quelques mois des élections présidentielles en France, et fédérales en Allemagne, dans laquelle la question migratoire risque d’occuper une place centrale.