Windows 10 Fall Creators : 6 fonctions attendues à la loupe

Dévoilée lors de la dernière conférence Build de Microsoft à Seattle en mai dernier, la version Fall Creators va être poussée dès septembre sur les PC Windows 10 et également les terminaux Windows 10 S. Zoom sur 6 fonctions clés du prochain Windows concernant notamment la prise en charge de systèmes Linux ainsi que la réalité mixte.

La mise à jour Creators n’est pas encore déployée sur l’ensemble des PC Windows 10 que la version Fall Creators arrive pour la rentrée de septembre. (crédit : Microsoft)

La version Creators Update de Windows 10 n’est pas encore sur tous les PC que Microsoft lui a déjà trouvé un successeur. A l’occasion de son événement Build 2017 de mai dernier, la firme de Redmond a en effet dévoilé une pré-version de Fall Creators dont la sortie est attendue en septembre, aussi bien pour les PC Windows 10 que 10 S. L’occasion de passer en revue les fonctions les plus remarquables que l’on pourra y trouver.

Timeline

Beaucoup de fonctionnalités de la mise à jour Fall Creators de Windows 10 se concentrent sur la mise à la disposition « anytime anywhere » de son environnement de travail. A ce titre, la fonction Timeline (chronologie) semble particulièrement pratique. Cette dernière affiche un enregistrement de toutes les activités effectuées dans des applications en ordre chronologique inversé. Reprendre un travail là où on l’a débuté, même si c’est sur un autre appareil devient alors possible. Il suffit de le sélectionner dans la liste de la timeline. Aussi simple que bien pensé.

La timeline permet de retrouver selon un ordre chronologique inversé les tâches effectuées précédemment dans une application. (crédit : Microsoft)

Fichiers OneDrive à la demande

Les fichiers OneDrive à la demande rappellent les espaces réservés OneDrive de Windows 8.1. A part que cette fois la fonctionnalité rend tous les fichiers stockés dans OneDrive visibles et accessibles à partir du système de fichiers Windows 10, même ceux qui ne sont pas stockés que dans le cloud. Le dossier OneDrive comprend désormais des icônes qui montrent si un dossier est hébergé localement ou uniquement en ligne. L’ouverture d’un fichier le téléchargera sur un système à partir du nuage, sachant qu’il sera possible de sélectionner à la main des fichiers et des dossiers individuels pour les sauvegarder hors ligne. Si une application essaie de télécharger et d’utiliser un fichier qui n’est stocké que dans le cloud, Windows 10 affichera alors une notification avec tous les détails, ainsi que des options pour annuler le téléchargement ou bloquer l’application de téléchargement des fichiers OneDrive.

 One Drive on demand

Tous les fichiers stockés dans OneDrive sont désormais visibles et accessibles à partir du système de fichiers Windows 10 qu’ils soient ou non dans le cloud. (crédit : Microsoft)

Prise en charge Linux

La mise à jour Anniversaire de Windows 10 a apporté – le très apprécié – Bash shell au système d’exploitation de Microsoft grâce à une collaboration avec Ubuntu. Et maintenant, le sous-système Windows pour Linux se développe vers d’autres distributions. SuSE et Fedora sont ainsi ajoutées avec la mise à jour Fall Creators. Il sera maintenant plus facile de commencer à utiliser Linux sur Windows, car les trois distrisbutions seront installables via Windows Store, plutôt que par la méthode d’activation classique requise aujourd’hui. Plus besoin donc de configurer Windows 10 en mode développeur pour utiliser Bash. 

 Linux

Les distributions Linux SuSE et Fedora peuvent être facilement utilisées dans Windows 10 Fall Creators. (crédit : Microsoft)

Réalité mixte et 3D

Fall Creators sera finalement la bonne version de Windows 10 permettant à Microsoft de réaliser ses ambitions dans le domaine de la réalité mixte. Les fabricants de matériel préparent les casques Windows Mixed Reality pour soutenir le lancement de cette version, et ils sont beaucoup plus abordables que les Oculus Rift et HTC Vive, même lorsqu’ils sont associés aux nouveaux contrôleurs de mouvement révélés par Microsoft lors de sa Build 2017. Le casque Mixed Reality Developers Edition d’Acer coûtera ainsi 299 $ et 100 de plus avec les contrôleurs de mouvement. HP travaille également sur un casque de réalité mixte à 329 $. 

Il sera possible de voir des images de réalité mixte dans Windows 10 Fall Creators Update, même sans un casque adapté. Une application 3D View destinée au système d’exploitation permettra ainsi d’utiliser n’importe quel webcam pour fusionner des objets numériques avec le monde réel. Associé à l’application Paint 3D de Microsoft et au service Remix 3D, cela pourrait finir par être amusant…

 Réalité mixte

La réalité mixte constituera l’une des fonctions phares de Windows 10 Fall Creators. (crédit : Microsoft)

My People

Initialement annoncé comme une caractéristique clé dans la mise à jour Creators d’avril, My People fera finalement son apparition dans la Fall Creators d’automne. Cette fonction tourne autour de l’idée qu’une petite poignée de personnes est cruciale pour la vie numérique de chaque utilisateur. My People permet ainsi de sélectionner un certain nombre de personnes avec qui il est connecté – jusqu’à 3 actuellement -, directement dans la barre des tâches et de rester en contact constant avec elles. My People est aussi présent par défaut dans Skype et permet de faire basculer sa vie numérique sans couture d’un PC vers un mobile et vice versa.

 My People

My People devait initialement arriver dans la Creators de Windows 10 mais fera finalement son apparition dans la Fall Creators de septembre. (crédit : Microsoft)

Utilisation GPU dans le gestionnaire des tâches

Task Manager a toujours été en mesure de montrer combien de ressources système sont utilisées, avec une exception cruciale : ceux exploitant la puce graphique. C’est fini : la mise à jour de Windows 10 Fall Creators ajoute un nouveau champ GPU à l’onglet Performances du Gestionnaire de tâches, complété par des informations sur le pilote et des champs distincts pour l’utilisation des graphiques 3D et l’utilisation de la mémoire graphique. Enfin.

 Gestionnaire tâches

Exemple d’informations liées à l’utilisation d’une GeForce GTX 950 avec 8 Go de mémoire dans le gestionnaire des tâches de Windows 10 Fall Creators. (crédit : Microsoft)

Certaines fonctions n’ont pas été encore officiellement annoncées pour la mise à jour Fall Creators de Windows 10, mais se sont retrouvées dans des dernières builds Windows 10 Insider. Il y a donc une chance qu’elles fassent finalement leur apparition. C’est le cas pour celle qui permet de limiter la puissance des ressources disponibles pour les applications en cours d’exécution afin d’améliorer la durée de vie de la batterie d’environ 11% selon Microsoft. Pratique sur un PC portable mais sans intérêt sur un PC fixe cependant.

Réduction énergétique

Il pourrait être possible de limiter la puissance des ressources pour certains processus afin d’économiser un peu de batterie dans la prochaine mise jour Fall Creators de Windows 10. (crédit : D.R.)

 

OS

WWDC 2017 : Les meilleures fonctions de MacOS High Sierra

Lors de la Worldwide Developers Conference (WWDC) 2017 qui se tient du 5 au 9 juin à San José, Californie, Apple a fait plusieurs annonces autour de son nouveau système d’exploitation : certaines concernent le système de fichiers, les photos et la vidéo et la technologie Metal.

MacOS High Sierra a été présenté par Apple à l’occasion de sa WWDC qui se déroule à San José du 5 au 9 juin 2017. (crédit : Apple)

Toujours dans l’esprit des systèmes Mountain Lion et El Capitan, la mouture 2017 de MacOS présentée par Apple lors de sa WWDC (5-9 juin à San José) ressemble plus à une version de maintenance qu’à une refonte globale. Le dernier système d’exploitation High Sierra met davantage l’accent sur les améliorations que sur les fonctionnalités. Mais, si son objectif est rendre le Mac plus fiable, plus réactif, il comporte aussi les bases d’innovations futures dans les domaines de la réalité virtuelle (VR) et de la réalité augmentée (AR).

Depuis le système 8, les ordinateurs Mac travaillent avec un système de fichiers HFS+ pour gérer en douceur documents et répertoires. Mais l’an dernier, lors de la WWDC 2016, l’entreprise californienne avait annoncé un nouveau système de fichiers appelé l’Apple File System (APFS). Ce système de fichier est déjà en œuvre dans iOS depuis la mise à jour iOS 10.3, et il arrive désormais sur les ordinateurs Mac avec High Sierra. Alors que les modifications apportées à iOS se passent essentiellement dans les coulisses du système, celles-ci deviennent beaucoup plus visibles dans le fonctionnement du nouveau macOS.

 

La nouvelle application Photos de High Sierra s’enrichit d’outils d’édition professionnels. (Crédit : Apple)

Le support du 4K et de H.265 au rendez-vous

APFS sera le nouveau système de fichiers par défaut de High Sierra. Avec son architecture 64 bits avancée, le nouveau système de fichier permettra aussi de réduire le temps qu’il faut pour effectuer des tâches courantes. Lors de la présentation, le vice-président d’Apple, Craig Federighi, a montré la rapidité avec laquelle les fichiers pouvaient être copiés. Cela devrait faire gagner un peu de temps, y compris sur les Mac plus anciens. L’APFS apporte également des fonctions de sécurité plus solides, notamment un cryptage intégré, des protections contre le plantage et un système de sauvegarde simplifiée à la volée.

Parmi les nouvelles fonctionnalités du système d’exploitation High Sierra, certaines concernent l’organisation, la possibilité de mettre en boucle les Live Photos et l’apparition de nouvelles catégories dans Memories. Par ailleurs, High Sierra supportera le 4K quand il est disponible. Le système adoptera également la nouvelle norme de codage vidéo High Efficiency Video Coding ou H.265. La capacité de compression de cette norme est 40 % plus efficace que la norme vidéo actuelle H.264. Le nouveau codec améliore la fluidité des vidéos et réduit leur poids, ce qui promet une expérience beaucoup plus agréable.

MacOS High Sierra 

Metal 2 permettra aux développeurs de créer des jeux et des applications encore plus puissants. (Crédit : Apple)

Une API Metal taillée pour les conceptions graphiques très évoluées

L’arrivée de Metal dans El Capitan avait modifié la façon de développer des jeux et de traiter les graphiques. Mais la seconde génération de Metal, banalement appelée Metal 2, est déjà prête à prendre le relais. La nouvelle technologie doit apporter encore plus de puissance aux jeux, sous forme notamment d’une nouvelle API et de puissants outils pour les développeurs. Metal 2 multiplie par 10 le débit d’appel de Metal ce qui permet d’envisager des conceptions graphiques beaucoup plus évoluées. La nouvelle API supportera également un GPU externe pour les joueurs hardcore.

Mais Metal 2 apporte également le support à la réalité virtuelle, fonctionnalité qui fait toujours défaut aux Macs actuels. Pour la première, High Sierra permet aux développeurs d’offrir sur un ordinateur Mac une expérience de réalité virtuelle interactive et immersive qui fonctionnera avec HTC Vive et Unreal Engine pour VR. Et pour montrer sont intérêt sérieux pour la VR, Apple propose même aux développeurs un kit de développement graphique externe pour démarrer, avec un boîtier Thunderbolt 3 doté d’un GPU AMD Radeon RX 580. Histoire de patienter jusqu’à l’arrivée d’un iMac Pro en décembre.

 

OS

Windows 7 reste l'OS le plus utilisé selon Net Applications

D’après les données de Net Applications, en mai, Windows 7 était toujours l’OS Windows le plus représenté sur les PC sous Windows. Les analystes craignent un scénario à la Windows XP. Selon eux, compte tenu de la stabilité des chiffres, les entreprises pourraient faire tourner le système jusqu’à la fin du support et rappellent les conséquences financières du défaut d’anticipation de cette migration.

Les entreprises éprouvent toujours des réticences pour passer de Seven à Windows 10. (Crédit Pixabay, Microsoft)

D’après les chiffres publiés cette semaine par la société d’étude, au mois de mai, Windows 7 est resté campé sur ses postions : deux ans et demi avant la fin du support programmé, le 14 janvier 2020 exactement, le système d’exploitation de Microsoft est toujours l’OS le plus utilisé par les PC sous Windows. Ainsi d’après le baromètre Net Applications, en mai, la part d’utilisateurs de Seven, une estimation du pourcentage de tous les ordinateurs personnels tournant avec le système d’exploitation sorti en 2009, s’élevait à 49,5 %. Cependant, la part de toutes les machines Windows tournant sous Windows 7 s’élevait à 54 % : cette différence entre la part d’utilisateurs et les machines sous Windows s’explique par le fait que Windows fait tourner 91,6 % et non 100%.des ordinateurs personnels du globe.

Plus important encore, au cours des 12 derniers mois, la part de Windows 7 n’a pratiquement pas bougé, puisqu’elle a baissé de moins d’un point de pourcentage pendant cette période. Pour ce qui est de sa présence sur les ordinateurs personnels Windows, Seven affiche aussi une forte résistance puisque sa part est restée proche de 54 %. Pourtant, en mai, la proportion globale de PC sous Windows a été la plus élevée depuis juillet 2016. L’absence de baisse de la part d’utilisateurs de Windows 7 sur une période aussi longue est préoccupante, car elle indique, selon le baromètre que les clients pourraient utiliser leur système jusqu’à l’expiration du support.

Une remake du déclin progressif de XP 

La situation actuelle de Seven est comparable à celle de Windows XP 31 mois avant sa mise à la retraite, en avril 2014. À l’époque, Windows XP tournait sur 54,6 % de tous les ordinateurs Windows, soit l‘équivalent des chiffres du mois de mai pour Windows 7. Ensuite, au fur et à mesure que la date limite de fin de support de XP approchait, de nombreuses entreprises ont dû libérer des budgets pour purger les systèmes Windows XP de leurs réseaux. Elles ont acheté en hâte de nouveaux PC, ont fait appel à des aides extérieures pour faire face à la migration, ont bousculé leurs projets IT existants et leur mise en œuvre, et se sont abonnées à la dernière minute à de coûteux services de support personnalisé pour sécuriser leurs machines.

 

Même si l’heure de la migration approche, Windows 7 reste encore le système le plus représenté de toutes les éditions Windows. (Crédit : Computerworld/Data : Net Applications) 

Pour autant, un nombre important de machines sous XP, devenues vulnérables faute de mises à jour après le délai d’expiration du support par Microsoft, ont continué à tourner dans les entreprises. Selon les études réalisées par Gartner en 2014, environ 25 % des PC – entreprises privées, agences gouvernementales et autres – tournaient encore sous XP lorsque Microsoft a mis fin au support de l’OS. En avril 2014, Net Applications avait estimé à 29 % la part d’utilisateurs de Windows XP parmi tous les PC Windows. Il y a trois ans, Gartner incitait déjà les entreprises à planifier leurs migrations de Windows 7. « Même si l’année 2020 semble très lointaine, les organisations doivent commencer dès maintenant à préparer leur migration de façon à ne pas reproduire ce qui s’est passé avec Windows XP », avaient déclaré les analystes Michael Silver et Stephen Kleynhans dans un rapport de 2014.

Seven toujours bien implanté dans les entreprises 

Contrairement à une récente analyse de Gartner, qui affirmait que les entreprises étaient plus avancées dans la planification de la migration de Windows 10 qu’elles ne l’étaient dans le dernier cycle – Windows XP vers Seven – les données de Net Applications semblent indiquer que celles-ci n’ont pas beaucoup anticipé cette transition. En mai, la part de Windows 10 représentait 29,2 % de tous les ordinateurs Windows, en hausse par rapport au mois précédent, alors que les systèmes Windows 8/8.1 et l’ancien Windows XP perdaient du terrain, tombant respectivement à 9,1 % et 6,2 %. 

 

OS

Des mises à jour Windows 10 pour les entreprises sans cohérence

Le calendrier de mises à jour de Windows 10 pour les entreprises inquiète les analystes : les explications de Microsoft sont insuffisantes.

Si Microsoft étendait le support de Windows 10 à 18 mois pour les clients d’entreprise, comme l’a recommandé l’analyste, l’éditeur devrait assurer le support de trois versions simultanément, soit une de plus que ce qu’il a prévu. (Crédit : Gregg Keizer, Computerworld)

Selon un analyste, Microsoft n’a pas su expliquer aux entreprises clientes l’impact du calendrier biannuel, fixé aux mois de mars et septembre, de mises à jour de Windows 10. L’analyste estime que « ce n’est pas aux entreprises d’essayer de comprendre comment ça marche ». Le calendrier de mise à niveau, « élément essentiel du modèle « Windows-en-tant-que-service » de Microsoft, comporte trop d’incertitudes », a ainsi déclaré Michael…

 

OS

Retour sur les annonces de la Build 2017

Lors de la Build Conference qui se tient du 10 au 12 mai au Washington State Convention Center de Seattle, Microsoft a évoqué la future mise à jour de Windows 10 attendue à l’automne prochain, mais aussi les matériels sous Cortana, les casques Windows VR à réalité mixte, et plus encore.

A la Build 2017 de Microsoft, le message de Satya Nadella était simple : Construire l’avenir

La conférence annuelle de Microsoft est toujours destinée aux développeurs, mais c’est aussi l’occasion pour Microsoft de faire de multiples annonces de produits grand public. Et, de ce point de vue, la Build 2017 ne fait pas exception. Cette année, l’accent a été mis sur l’avenir de Windows, l’omniprésence de Cortana, une app d’apprentissage machine et la réalité mixée pour faire des vidéos encore plus incroyables.

Une mise à jour Windows 10 Creators pour l’automne

La plus grande nouvelle de la Build 2017 concerne l’annonce d’une mise à jour Windows 10 Creators pour l’automne, dénommée d’ailleurs Fall Creators Update, vraisemblablement pour le mois de septembre. L’update comprendra certaines fonctions promises, mais absentes de la mise à jour Windows 10 Creators du mois d’avril. Elle comprendra aussi des fonctionnalités qui permettront à l’utilisateur de faire plus de choses, quel que soit le périphérique utilisé.

La Timeline suit à la trace tout ce que l’utilisateur fera sur son PC.

Lors de la Build 2017, Microsoft a révélé quatre nouveautés principales de la Fall Creators Update de Windows 10. En premier lieu, une fonction Timeline qui suivra à la trace tout ce que l’utilisateur fera sur son PC à un moment donné, afin de lui permettre de passer facilement d’une application à une autre et de naviguer entre ses fichiers. Ensuite, il pourra, avec le Presse-papier, utiliser le cloud pour faire des copier-coller entre périphériques (même si la fonction de copie de base n’est pas très fiable dans Windows 10). Ajouté à cela, une fonction OneDrive on Demand imitant les placeholders OneDrive de Windows 8.1. Celle-ci permettra aux utilisateurs de n’afficher que les fichiers en ligne dans le système de fichiers local. Enfin, une fonction permettant « de reprendre un travail exactement là où on l’a laissé ». Également prévue à l’origine pour la mise à jour d’avril, celle-ci permettra à l’utilisateur de retrouver la dernière version enregistrée de ses fichiers quel que soit le périphérique utilisé. 

L’idylle avec Linux toujours au beau fixe

Microsoft poursuit son rapprochement avec Linux. La mise à jour Anniversaire de Windows 10 a ajouté un sous-système Linux apportant le shell Bash d’Ubuntu au système d’exploitation de Microsoft. La mise à jour d’automne ajoutera le support de SUSE et de Fedora Linux à l’ensemble. Au lieu de favoriser la solution de contournement actuelle pour permettre le support du sous-système Linux, Microsoft essaye plutôt de déplacer le processus vers le Windows Store, avec des listes individuelles pour chaque distribution Linux.

La mise à jour de Windows d’automne ajoutera le support de SUSE.

Un nouveau matériel de réalité mixée

Microsoft a également donné des détails sur les casques Windows VR dits « à réalité mixée », plus abordables en terme de prix, dont le lancement devait initialement avoir lieu au même moment que la Creators Update d’avril. Finalement, ces casques arriveront plus tard cette année. Cela fait un certain temps qu’Acer a dévoilé son casque Mixed Reality Developers Edition, dont le prix est désormais connu : 299 dollars HT pour le casque seul ou 399 dollars HT pour le casque avec les nouveaux régulateurs de mouvement « 6 degrés de liberté » (6DOF) également annoncés pendant la conférence Build 2017. HP a annoncé son propre kit de casque Windows VR pour développeur que le constructeur vendra au prix de 329 dollars HT. Les deux casques devraient arriver sur le marché cet été. Le lancement d’une série de casques Windows VR suivra sans doute jusqu’aux fêtes de fin d’année.

Acer et HP vont lancer des casques des casques de réalité virtuelle mixte avec Microsoft.

Les dossiers hors ligne OneDrive

Cette fonction s’ajoute à la fonction OneDrive on Demand prévue dans la mise à jour Creators Update de l’automne. Elle comprendra également le support des dossiers hors ligne pour les applications mobiles OneDrive. Ainsi, si l’utilisateur télécharge un dossier et effectue des modifications pendant qu’il est hors ligne, les fichiers seront automatiquement téléchargés dans le cloud la prochaine fois que son appareil se connectera à Internet.

Le mode offline arrive sur OneDrive

Cependant, il n’est pas nécessaire d’attendre pour commencer à utiliser la fonction. Les dossiers hors connexion OneDrive sont déjà disponibles pour les abonnés Android to Office 365 Personnal et Home et les comptes OneDrive professionnels. Le support iOS est prévu pour « les prochains mois ». Il suffit de cliquer sur l’icône Parachute pour sauvegarder un dossier hors ligne. Enfin, les utilisateurs d’iPhone n’ont pas été oubliés : Microsoft a également annoncé OneDrive pour iMessage, qui permet de partager des images et des documents stockés dans OneDrive sans quitter une conversation en cours. La fonction est disponible dès maintenant dans la dernière version de l’application.

 

OS