⭐ BNP Paribas indisponible à cause d’un « problème technique » sur un pare-feu

Ce matin, les clients de BNP Paribas n’arrivaient pas (ou difficilement) à accéder au site et aux applications mobiles de la banque (et ceux de Hello bank!). En cause, un souci sur les serveurs DNS de la banque, qui a été réglé dans la matinée, ce que nous confirme la banque.

Les journées s’allongent, le thermomètre grimpe, pas de doute l’été arrive. Mais le mois de juin est également celui des pannes aux origines surprenantes. Alors que nous relations récemment les nombreux refus de 3D Secure à cause d’un nom de domaine non renouvelé à temps, c’était au tour de BNP Paribas d’être dans la tourmente ce matin.

Site et applications mobiles ne répondent plus

Tout a commencé avec des messages à répétitions de clients sur Twitter indiquant qu’ils n’arrivaient pas à accéder à leur espace client. Le compte @BNPParibas_SAV répondait alors qu’il « s’agit d’un incident généralisé » et que ses « équipes techniques œuvrent à sa résolution ».

Rapidement, la cause est identifiée par Stéphane Bortzmeyer, spécialiste des réseaux : il s’agit en fait d’un problème de DNS. Contacté par nos soins, il nous explique que lorsque le site et les applications mobiles tombent en même temps, il y a des chances que ce soit à cause des DNS. Ce n’est évidemment pas la seule possibilité, mais une piste à explorer. Un concept gagnant cette fois encore. Dans ce billet de blog, il donne d’ailleurs toutes les explications techniques.

Deux serveurs DNS internes… dont un qui n’existe pas !

Pour résumer, les requêtes vers « .bnpparibas » fonctionnaient correctement. Le problème se situe en-dessous, pour les sous-domaines « xxx.bnpparibas ». Tous ces noms sont délégués à deux serveurs de noms, sns5.bnpparibas.net et sns6.bnpparibas.net nous précise Stéphane Bortzmeyer.

Problème, « sur ces deux serveurs de noms, l’un n’existe pas, l’autre est en panne (ou bien victime d’une attaque par déni de service) » déclare Stéphane Bortzmeyer. Pire, le premier n’aurait tout simplement jamais existé, faisant ainsi reposer l’ensemble des redirections vers un seul serveur, ce qui est évidemment tout sauf une bonne idée.

Avec les soucis rencontrés par le second, la résolution du nom de domaine ne pouvait pas se faire correctement, rendant très difficile, voire impossible, l’accès aux sites web, aux applications mobiles et aux API. Le problème est depuis rentré dans l’ordre avec un retour à la normale.

Cet épisode, s’il n’a pas été tragique pour les données personnelles des clients, soulève la question de la résilience des réseaux. « Deux serveurs DNS faisant autorité, ce n’est en général pas assez (surtout si un des deux n’existe en fait pas) » explique le spécialiste Stéphane Bortzmeyer. Il en profite d’ailleurs pour rappeler les bonnes pratiques à adopter.

BNP Paribas botte en touche et rejette la faute sur un pare-feu

Contactée par nos soins, BNP Paribas nous confirme qu’un « incident technique » a eu lieu en début de matinée, sans entrer davantage dans les détails. La banque ajoute qu’il a eu pour conséquence de rendre indisponibles les sites et applications mobiles « mabanque » de la société, ainsi que ceux de Hello bank! qui fait partie du même groupe.

BNP Paribas nous précise que la cause de cet incident est « un problème technique interne sur son pare-feu », et qu’il n’est pas lié à des éléments extérieurs. Le souci a été réglé aux alentours de 10h, avec un retour à la normale dans la foulée. La banque en profite pour présenter ses excuses à ses clients.

Le groupe n’a par contre pas souhaité nous répondre précisément sur son organisation interne et sur le fait que l’un des deux serveurs DNS n’existe pas.

 

Matériel

⭐ #LeBrief : ProtonVPN, Gaming box de Gigabyte, la NSA et GitHub, Skype est dans les choux

C’est l’heure de #LeBrief, notre bilan de l’actualité dans le domaine des nouvelles technologies. Il contient toutes les informations qu’il ne faut pas manquer pour bien commencer la journée. Il est diffusé en accès libre. 

Chaque jour, le domaine du numérique est percuté par de nombreuses informations. Et même si nous nous concentrons désormais sur l’essentiel, il n’en reste pas moins de nombreux éléments qui peuvent avoir de l’importance. 

Nous les compilons au sein d’une lettre quotidienne, diffusée sur le site en accès libre, mais aussi par email. Pour la suivre il vous suffit de suivre nos flux RSS et nos comptes sociaux ou de vous inscrire :

Recevoir #LeBrief par email

Envie de partager une information avec la rédaction ? Contactez-nous à travers notre formulaire, dans les commentaires ou via Twitter, avec le hashtag #LeBrief.


Skype rencontre des difficultés – Depuis cette nuit, le service de messagerie de Microsoft qui veut désormais ressembler à Snapchat est peu ou pas disponible. Des messages ne passent plus, l’ajout de contact est parfois bloqué et certains appels échouent. Actuellement, les choses s’améliorent, mais le site dédié au statut du service indique toujours une panne. Il confirme d’ailleurs que des soucis se manifestent de manière récurrente ces dernières semaines.


Intel X-Series et X299 : les précommandes sont lancéesComme prévu, il y a eu assez peu de tests des processeurs hier, les rares samples disponibles ayant été réservés à nos confrères américains, comme le déplorait Hardware.fr. Du côté des processeurs, il est pour le moment question de précommande seulement, entre 289 euros et 1149 euros pour ces puces qui disposent de 4 à 10 cœurs.

Même constat du côté des cartes mères, avec des revendeurs qui proposent déjà de nombreux modèles (voir ici ou ), aucun n’étant pour le moment disponible en stock. Dans le meilleur des cas, on trouve des modèles juste sous la barre des 300 euros : la TUF X299 Mark 2 d’ASUS et la X299 SLI PLUS de MSI.

Pour rappel, l’ensemble de la gamme sera disponible seulement d’ici le mois d’octobre, avec des puces jusqu’à 18 cœurs qui devraient se vendre aux alentours de 2 000 euros.


Fuite de données personnelles pour 198 millions d’Américains – 62 % de la population des États-Unis serait sous le coup d’une énorme fuite. Selon la société de sécurité UpGuard, elle aurait été provoquée par une erreur de configuration chez un prestataire embauché par le parti républicain, Deep Root Analytics.

Ce dernier stockait la base de données (de 1,1 To tout de même) sur les serveurs d’Amazon. Toute personne ayant le lien pouvait la télécharger, accompagnée d’informations sensibles sur les opinions politiques. Deep Root, dans un communiqué à Gizmodo, reconnaît son entière responsabilité. Elle se retrouve désormais exposée à une action de groupe, posant la question de la récolte importante de données dans le cadre des élections, de leur utilisation et de leur sécurité.


Gigabyte officialise sa Gaming Box – Au Computex, le constructeur évoquait cette solution de carte graphique externe, qui contiendra une GeForce GTX 1070 (GV-N1070IXOC-8GD) ainsi qu’une alimentation de 450 watts (90 % d’efficacité annoncée). Le but est en effet de proposer un boîtier tout-en-un, compact et à un tarif attractif, là où la concurrence a opté pour la mise sur le marché de modèles coûteux et presque vides.

Il affiche des dimensions de 212 x 96 x 162 mm pour un poids de 2,36 kg, est livré avec un sac de transport et propose pas moins de trois ports USB 3.0 ainsi qu’un quatrième supportant Quick Charge. La connexion à la machine est assurée par un port Thunderbolt 3 avec gestion de Power Delivery (jusqu’à 100 watts).

Les solutions de ce genre gagnent en popularité ces derniers mois, mais elles sont encore peu disponibles et assez chères. Avec l’ouverture de la connectique par Intel et Apple qui vient de se lancer avec un kit de développement, elles pourraient néanmoins gagner en intérêt. Tout dépendra des pratiques commerciales des constructeurs. Nous avons bien entendu demandé des détails complémentaires à Gigabyte sur ce point.


Vers des contrôles plus rapides dans les aéroports ? – Le TSA (Transportation Security Administration) expérimente des scanners de nouvelle génération permettant de fournir une image 3D de l’intérieur d’un sac, via la tomodensitométrie.

D’après certains de nos confrères américains, cela pourrait permettre de laisser ses appareils électroniques et petits récipients dans les sacs et ainsi augmenter la vitesse de passage aux points de contrôle. Les premiers tests sont en cours à Phoenix (Sky Harbor International Airport), puis à Logan International Airport dans le courant du mois.


LG lance une version « + » de son G6Le G6+ reprend une grosse partie des caractéristiques techniques de son petit frère, mais avec 128 Go de stockage et 6 Go de mémoire vive au lieu de respectivement 64 et 4 Go. Le fabricant évoque également un Quad DAC Hi-Fi et un système de charge sans fil, mais il faudra attendre pour connaitre sa disponibilité en France. En effet, ces fonctionnalités étaient déjà annoncées sur le G6, mais pas disponibles de manière uniforme pour tous les pays.


Star Trek Discovery débarque le 25 septembre – Pour rappel, les nouveaux épisodes se dérouleront une dizaine d’années avant la série originale. En France, ils seront donc disponibles sur Netflix dans trois mois. Aux États-Unis, CBS les proposera un jour plus tôt, soit dès le 24 septembre.


La NSA débarque sur GitHub… ou pas – Depuis hier, on peut lire que la NSA assure désormais une présence sur GitHub. Mais en réalité, cela n’a rien de nouveau. L’agence américaine parlait déjà de son compte en 2015 et propose des dépôts qui n’ont pas été mis à jour depuis déjà près d’un an. Une présence notamment confirmée par The Web Archive.


Altice finalise la vente de SFR BeLux – La société de Patrick Drahi a confirmé l’information dans un court communiqué. La cession avait été annoncée fin décembre, le groupe Belge Telenet ayant mis 400 millions d’euros sur la table pour capter les 105 000 clients de SFR répartis sur les deux pays.


ProtonVPN disponible pour tous – À 12h, le réseau privé virtuel des concepteurs de ProtonMail devient utilisable gratuitement, avec compatibilité OpenVPN (identifiants par ici), après quatre mois de bêta fermée. Un mode « Secure Core » doit protéger l’internaute d’une compromission du serveur. L’outil est principalement financé via le service d’emails chiffrés et des options payantes. Un client Android est prévu pour la fin de l’année.


Orange réduit sa participation dans BT – L’opérateur a décidé de vendre un tiers de ses actions, soit environ 1,33 % du capital de la société britannique. Une opération qui devrait rapporter 200 millions d’euros à l’entreprise. Simultanément, Orange va émettre de la dette pour environ 520 millions de livres sterling, échangeable contre des actions BT et remboursable en 4 ans. Après transformation en euros, ce bon affichera un taux d’intérêt négatif, fait savoir Orange.


Les micro PC d’Intel en fin de vie – Nos confrères de Golem.de ont en effet repéré une PCN (Product Change Notification) datée du 16 juin qui annonce la nouvelle. Les projets Edison, Galileo et Joule sont concernés. De quoi créer une certaine colère auprès de l’écosystème, activement poussé vers ces solutions par Intel ces derniers mois. La société n’a pas indiqué si ses plans étaient de proposer une alternative ou simplement de passer à autre chose.


LDLC veut croquer Olys et ses 14 agences – Le cybermarchand français est entré en négociations exclusives avec la société exploitant la marque BIMP. Elle dispose de 14 agences réparties principalement en région Rhône-Alpes, dont 7 boutiques Apple Premium Reseller. En 2016, les revenus d’OLYS ont atteint environ 40 millions d’euros.


Des chansons sponsorisées sur Spotify – Le géant scandinave du streaming musical permet désormais aux labels de payer pour que certains morceaux soient mis en avant sur la plateforme rapporte TechCrunch. Pour l’heure, seuls les utilisateurs non-abonnés au services peuvent voir ces titres apparaître, mais Spotify n’exclut pas d’étendre le principe aux utilisateurs payants.


Pokémon Go se prépare à l’arrivée des raids – Une importante mise à jour a été déployée pour le jeu de Niantic. Le principe de fonctionnement des arènes a été entièrement revu afin d’en faciliter la conquête. Désormais seulement 6 pokémons peuvent la défendre, mais ils s’affaiblissent avec le temps.

D’ici quelques semaines, les arènes pourront être remplacées temporairement par des raids, gardés par un boss. Le vaincre permettra de gagner du butin et de capturer un pokémon rare.


Time Warner s’entiche de Snapchat – Time Warner a conclu un accord à 100 millions de dollars avec Snap Inc. Le géant des médias va en effet débourser cette somme sur deux ans pour produire des vidéos de 3 à 5 minutes à destination des utilisateurs de la messagerie. Par ailleurs, Time Warner s’est engagé à y faire la promotion de ses marques, notamment HBO et Warner Bros, ce qui devrait amener de nouveaux revenus publicitaires à l’entreprise.


Un an d’Apple Music pour 99 euros – Le service de streaming aux 27 millions d’abonnés a ajouté un forfait annuel (en plus des offres mensuelle et familiale) repéré ces derniers jours, mais présent au moins depuis mars. La souscription est disponible via le menu Facturation dans les options de l’application. De rares concurrents proposent de telles ristournes, comme Qobuz à 99,99 euros pour l’écoute en MP3 et 199,99 euros en « qualité CD ».


Outlook 2016 pour Mac s’enrichit nettement – Le logiciel récupère des fonctionnalités attendues de longue date. Les abonnés Office 365 récupèrent donc dès maintenant un assistant de configuration simplifié, la création d’événements du calendrier et de tâches depuis un email, les modèles ainsi que les accusés de réception et de lecture (oui !).

Disponible pour les Insiders, la fonction Envoyer plus tard arrivera pour tout le monde en juillet. Tous ces ajouts, significatifs, émanent de User Voice et ont été pris dans la liste des fonctions les plus réclamées. Microsoft semble en tout cas prendre enfin au sérieux la version Mac de son client email.


Google bascule Tensor2Tensor en open source – Cette bibliothèque liée à l’apprentissage profond (automatique) est désormais présente dans le GitHub de l’entreprise. Elle a initialement été créée pour aider les chercheurs à répliquer les expériences et résultats vus dans les publications scientifiques de ce domaine. Elle est disponible, comme souvent chez Google, sous licence Apache 2.0.


KeePassXC désormais disponible en snap – Un autre logiciel connu propose à son tour un snap pour son installation sous Ubuntu et les autres distributions compatibles. KeePass Cross-Platform Community Edition est pour rappel un gestionnaire de mots de passe.

Nous l’avions d’ailleurs comparé à d’autres solutions du même acabit. Plus exigeant en termes de connaissances, il s’était aussi révélé le plus puissant (et le seul reconnu par l’ANSSI dans cette catégorie). Sur le site Insights de Canonical, l’un des développeurs de KeePass explique d’ailleurs les raisons qui l’ont poussé vers Snap.


Dropbox évoque les travaux sur son réseau – Depuis l’année dernière, Dropbox opère sur sa propre infrastructure réseau, et non plus sur Amazon Web Services. Dans un long billet technique, l’éditeur explique avoir investi dans 14 villes réparties dans 7 pays pour améliorer les performances.

Il va également déployer une nouvelle pile proxy qui doit permettre d’accélérer encore l’ensemble, en gérant les négociations TLS et TCP. A terme, ces travaux doivent permettre une amélioration de la latence et une réduction des coûts pour l’entreprise.

 

Matériel

Rythm dévoile son nouveau bandeau connecté Dreem pour améliorer votre sommeil

Le nouveau bandeau connecté Dreem est en précommande, pour 399 euros. Il propose toujours la même promesse : améliorer la qualité de votre sommeil, qui peut parfois être chaotique pour certains. Pour arriver à ses fins, la start-up Rythm s’est entourée d’un « Medical Board » avec des scientifiques de renom.

Après l’annonce de la plateforme open source Morpheo (pour les professionnels) qui veut mélanger intelligence artificielle et diagnostique automatique (lire notre analyse), la start-up Rythm présente un nouveau produit, orienté vers le grand public cette fois-ci.

Pour rappel, celle-ci s’est fixé un objectif ambitieux : « décrypter le cerveau humain grâce à une technologie non invasive et apporter une solution grand public révolutionnaire sur le marché, dans le but de mieux comprendre et d’améliorer la qualité du sommeil de ses utilisateurs ». Rien de moins.

Le nouveau bandeau Dreem livré à l’automne

L’an dernier, elle avait lancé un bandeau connecté, alors en version bêta pour 500 personnes triées sur le volet. Celui-ci exploite une découverte scientifique : « des stimulations sonores à certains moments de la nuit avait comme impact de stimuler le sommeil profond des personnes » nous indiquait alors Hugo Mercier, PDG et co-fondateur de Rythm. 

Il nous avait également expliqué qu’un nouveau bandeau était en préparation, toujours pour le grand public. Il est désormais en précommande pour 399 euros, avec une livraison prévue pour cet automne. Il s’agit d’une offre de prélancement, avec un tarif qui passera à 499 euros dès la mi-juillet, soit 25 % d’augmentation tout de même.

De quoi assurer un lancement dans les « mêmes eaux » tarifaires que le précédent bandeau (qui était vendu 349 euros) comme cela nous avait été promis par le PDG de la société… avant d’augmenter le tarif. À ce moment-là, le nouveau casque sera tout de même vendu 42 % plus cher que l’ancien modèle.

EEG, accéléromètre, Wi-Fi, Bluetooth et batterie de 1 200 mAh

 

Matériel

La mission Rosetta permet d'en apprendre davantage sur la formation de notre atmosphère

Entre 17 et 27 % de notre atmosphère proviendrait des comètes, c’est ce qu’annoncent des chercheurs dans une publication scientifiques dans Sciences. Pour arriver à cette conclusion, ils se basent sur des données recueillies par la mission Rosetta.

La mission Rosetta de l’Agence spatiale européenne (ESA) est incontestablement un succès, aussi bien sur le plan scientifique que publicitaire. Lancée en 2004, la sonde a voyagé pendant 10 ans pour arriver à destination. Elle a alors largué son petit module Philae qui s’est ensuite posé sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Après quelques rebondissements, il a commencé ses expériences et mesures avant de s’éteindre. Fin septembre 2016, l’orbiteur Rosetta est venu poser un « ultime baiser » sur la comète, prenant au passage en photo Philae.

Si la mission d’exploration est donc terminée depuis plusieurs mois, ce n’est pas le cas de l’analyse des données, qui continuent de fournir de nouveaux résultats au gré des publications scientifiques. Dernière en date, un article dans le prestigieux magazine Sciences intitulée « Les isotopes au xénon dans 67P / Churyumov-Gerasimenko montrent que les comètes ont contribué à l’atmosphère terrestre ». Mais de quoi s’agit-il exactement ?

L’eau ne vient pas de la comète, contrairement à une partie de notre atmosphère

 

Matériel

⭐ #LeBrief : les précommandes des Intel X-Series se préparent, Steam disponible en Flatpak

C’est l’heure de #LeBrief, notre bilan de l’actualité dans le domaine des nouvelles technologies. Il contient toutes les informations qu’il ne faut pas manquer pour bien commencer la journée. Il est diffusé en accès libre. 

Chaque jour, le domaine du numérique est percuté par de nombreuses informations. Et même si nous nous concentrons désormais sur l’essentiel, il n’en reste pas moins de nombreux éléments qui peuvent avoir de l’importance. 

Nous les compilons au sein d’une lettre quotidienne, diffusée sur le site en accès libre, mais aussi par email. Pour la suivre il vous suffit de suivre nos flux RSS et nos comptes sociaux ou de vous inscrire :

Recevoir #LeBrief par email

Envie de partager une information avec la rédaction ? Contactez-nous à travers notre formulaire, dans les commentaires ou via Twitter, avec le hashtag #LeBrief.


X-Series en approche (mais pas trop) – C’est ce soir que sera levé le nouveau NDA sur les processeurs haut de gamme d’Intel. Et la marque semble avoir décidé de s’inspirer des pratiques d’AMD pour ses lancements.

Ainsi, tout comme Ryzen, on a droit à une annonce découpée en de multiples morceaux sans trop de raison, des précommandes qui ouvriront avec assez peu de produits disponibles les premiers jours, et seulement certains modèles. Côté tests et autres analyses, ils devraient se faire rares, Intel ayant seulement briefé quelques journalistes invités à Santa Clara, en prévenant le plus souvent que les puces n’arriveront pas avant la semaine prochaine.

La problématique est la même pour les deux constructeurs : devoir lancer un produit dans l’urgence pose toujours des soucis de timing, d’organisation et pousse à prendre des décisions qui sont loin d’être les meilleures. Le but est sans doute d’occuper le terrain avant l’annonce d’EPYC demain, même si rien n’est prêt et que la gamme X-Series verra son arrivée sur le marché étalée au moins jusqu’à octobre prochain.


Au Canada, la fin des smartphones simlockés – Le CRTC (Canadian Radio-television and Telecommunications Commission) annonce que dès le 1er décembre, tous les téléphones vendus devront être utilisables sur n’importe quel réseau. Les désimlockages seront également gratuits à partir de cette date.


0/10 pour le Surface LaptopAu mois de mai, Microsoft dévoilait son nouvel ordinateur portable bien onéreux. Il est passé sous les coups de tournevis d’iFixIt pour voir ce qu’il renferme et s’il est possible de le réparer facilement. Le verdict est sans appel : avec 0 sur 10, la réponse est non. S’il ne fallait citer qu’un des nombreux reproches de nos confrères : « vous ne pouvez pas l’ouvrir sans lui infliger beaucoup de dégâts ».


Une nouvelle API TensforFlow pour la détection d’objets – Simplement baptisé Objet Detection API, elle permet d’identifier des occurrences multiples au sein d’une même image. Le code prend la forme d’un framework open source construit sur TensorFlow. Il est notamment utilisé par Google dans Street View et pour ses caméras Nest.


Discussions entre Elon Musk et le maire de Los Angeles – Via son canal de communiqué préféré, Twitter, le patron de Tesla et SpaceX annonce qu’il a eu une conversation « prometteuse » avec Eric Garcetti au sujet de son idée de tunnels urbains pour désengorger le trafic. Par contre, aucune annonce concrète n’a eu lieu.


Malte débarque dans Street View – Google annonce que 2 500 km de l’île de la Méditerranée sont désormais disponibles dans son service de cartographie. En parallèle, une sélection des « trésors » de l’archipel sont disponibles dans Google Arts & Culture.


Deux nouveaux NAS avec 5 ou 8 baies chez Synology – Commençons avec le DS1517 qui remplace le DS1515 avec un SoC un peu plus rapide (AL-314 à 1,7 GHz au lieu de 1,4 GHz, toujours avec 2 Go de DDR3). La connectique comprend quatre ports réseau Gigabit, deux USB 3.0 et deux eSATA.

Le DS1817 exploite le même SoC, mais propose 8 emplacements « hot swap » au lieu de 5, avec 4 Go de mémoire vive (extensible jusqu’à 8 Go). La connectique reste la même, mais deux des quatre ports réseau sont à 10 Gb/s. Pour le moment, pas d’information sur le prix et la disponibilité, mais cela ne devrait pas tarder.


Nintendo a écoulé 250 000 Switch en France – Dans une interview accordée à Gamekult, Phillipe Lavoué, le directeur général de Nintendo France annonce que 250 000 exemplaires de la Switch ont trouvé preneur en l’espace de deux mois en France.

Le responsable indique que Zelda Breath of The Wild s’est vendu en même temps que pratiquement toutes ces consoles et que la branche française fait tout son possible pour approvisionner les boutiques dans l’Hexagone.


Microsoft ne vend plus aucun Windows Phone sur sa boutique américaine – Fin de course pour les modèles équipés de Windows 10 Mobile aux États-Unis dans le Store officiel. Une disparition prévisible tant l’éditeur met de côté sa plateforme, qui n’aura d’ailleurs pas droit à la Fall Creators Update. En France, le seul modèle encore vendu sur le site est l’Elite X3 de HP.


Le navigateur Vivaldi 1.10 rénove sa page de démarrage – Elle permet désormais d’ajouter autant de Speed Dial que souhaité, les vignettes pouvant être personnalisées par ses propres images, voire des GIF, tout comme le nombre de colonnes (jusqu’à 12) et le fond. La nouvelle version permet également d’ancrer les outils développeurs en bas ou à droite, de classer les téléchargements selon divers critères ou encore d’exclure des favoris de la barre d’adresses. Vivaldi 1.10 peut être téléchargé depuis son site officiel.


Steam disponible en Flatpak pour Linux – Valve saute le pas et propose son client sous la forme d’un Flatpak pour les distributions Linux qui acceptent ce type de paquet. Rappelons qu’ils contiennent tout ce dont l’application a besoin pour fonctionner, lui permettant d’être exécutée sur n’importe quelle distribution, dans une sandbox. Le site OMGUbuntu publie les quelques lignes nécessaires à l’installation.


Inkscape et Krita débarquent dans le Windows Store – Deux fleurons de l’open source sont désormais dans la boutique de Windows 10. Il ne s’agit pas de versions UWP mais des logiciels Win32 « convertis » pour le Store. Inkscape reste gratuit, mais Krita réclame 9,49 euros. L’équipe s’en explique sur son blog, indiquant qu’elle a actuellement besoin de ressources. Cependant, puisque Microsoft garde 20 à 30 % des gains, les dons restent la voie préférée. Dans les deux cas, les logiciels ne sont disponibles qu’en anglais.


60 millions d’euros pour les chercheurs étrangers – Le gouvernement compte accueillir une cinquantaine de chercheurs sur cinq ans. La moitié du budget, soit 30 millions d’euros, seront tirés du budget de la recherche publique. L’opération s’inscrit dans le mouvement « Make Our Planet Great Again » lancé par Emmanuel Macron, qui cherche à attirer des spécialistes de l’étude du climat et de la transition énergétique.

 

Matériel