Avec sa plate-forme Edgeline, HPE passe en mode Software-Defined IoT

Lors de la Discover Conference 2017 qui s’est tenue du 6 au 8 juin à Las Vegas, Hewlett Packard Enterprise (HPE) a dévoilé sa plate-forme de services Edgeline et ses applications connexes.

Après ses gateways Edgeline, HPE pousse la plateforme de services associés.

Avant l’avènement des capteurs dans les voitures, les téléphones, les thermostats, les réfrigérateurs et les usines, les technologies de l’information (IT) et les technologies opérationnelles (OT) appartenaient à deux mondes distincts. Mais l’Internet des objets les a rapprochés. Aujourd’hui, alors que les masses de données circulent partout, entre périphériques de toute sorte, il est devenu de plus en plus nécessaire de fusionner l’IT et l’OT afin de collecter, stocker et analyser l’information de la manière la plus efficace possible, de préférence en temps réel. Et, à mesure que ces mondes se rejoignent, l’action se situe de plus en plus à la limite du réseau.

Aujourd’hui, les entreprises ont besoin d’une informatique de pointe pour créer des bâtiments et des villes « intelligentes », des usines plus efficaces et offrir aux consommateurs des expériences d’achat uniques. Ce rapprochement représente une grande opportunité pour des vendeurs comme IBM, Cisco, GE et HPE. « Nous sommes aux premières loges pour délivrer de l’intelligence aux entreprises, autant dans les espaces de travail ultra connectés que pour la surveillance opérationnelle, jusqu’aux expériences uniques offertes à vos clients », a déclaré la CEO de HPE, Meg Whitman, dans le discours d’ouverture de la conférence Discover 2017 organisée la semaine dernière à Las Vegas par l’entreprise. « Nous traitons de plus en plus de données sur le fil, car les données ne doivent pas faire de va-et-vient vers le datacenter ou le cloud. En effet, souvent, les données doivent être capturées et analysées à la limite du réseau, afin de réduire la latence », a encore déclaré la CEO d’HPE.

Acquérir les données issues de sources multiples 

L’an dernier, lors de la conférence Discover 2016, HPE avait présenté ce qu’il avait appelé les premiers systèmes convergents pour l’IoT. Basés sur des processeurs Xeon d’Intel, les systèmes Edgeline EL1000 et EL4000 offrent des fonctions intégrées de calcul, de stockage et de capture de données. Essentiellement, ces matériels, qui peuvent être installés un peu partout – des usines, des wagons ou même des moulins à vent – apportent en quelque sorte la puissance du datacenter à la limite du réseau. Cette année, HPE a lancé une plate-forme de services Edgeline (ESP) qui fournit à l’entreprise et à ses partenaires une couche logicielle pour créer et connecter des applications destinées à l’acquisition et à la gestion de données provenant de sources différentes. L’idée étant que, avec de l’analyse – et, le cas échéant, avec des services cloud – les entreprises peuvent mieux comprendre et prendre de meilleures décisions pour améliorer l’expérience de leurs clients, mais aussi accroître leur rentabilité.

La plateforme de services Edgeline (ESP) est une plate-forme ouverte : elle peut fonctionner sur les puces Xeon d’Intel, sous Linux ou sous Windows, elle intègre la norme PXI des systèmes de mesure et d’automatisation industriels et HPE en a publié les spécifications. « Nous adoptons l’OT », a déclaré Tom Bradicich, directeur général de HPE pour les serveurs, les systèmes convergés et IoT. « Quand on se place à la limite du datacenter, on découvre un monde nouveau très populaire et très important, mais différent de l’IT », a encore déclaré Tom Bradicich. « Nos clients veulent que nous réunissions ces mondes. On trouve différentes choses à la limite du datacenter, mais celle qui a le plus gagné en popularité, c’est l’IoT ». HPE a également associé à cette nouvelle plate-forme une nouvelle catégorie de produit que le constructeur appelle l’OT défini par logiciel. Les systèmes Edgeline intègrent le firmware iLO de HPE, lequel permet de contrôler ces produits depuis un datacenter ou des périphériques distants tournant avec le logiciel de gestion de HPE. Par ailleurs, en même temps que la plate-forme de services Edgeline, HPE a présenté cette année Edgeline Data Aggregation App. Cette application se connecte à la plate-forme et peut utiliser les données des contrôleurs logiques programmables LCP, essentiellement des périphériques OT.

Un gateway unique rerouter le trafic

HPE a également annoncé Edgeline Address Translation App. Cette application permet de faire converger les tâches en effectuant de la redirection d’adresses NAT d’un réseau plus large – par exemple, l’unité de fabrication d’une usine – vers des sous-réseaux, comme des lignes de production spécifiques. Essentiellement, HPE permet aux entreprises de se passer de routeurs et de commutateurs propriétaires distincts, et de remplacer ces périphériques par un hardware et des logiciels intégrés à la plate-forme Edgeline. Pour Tom Bradicich, le système est un peu à l’image des smartphones actuels utilisés aussi bien comme caméra, lampe de poche ou lecteur de musique. « Toutes les fonctions de la plateforme ont été intégrées dans un seul device, soit via une technologie processeur soit par logiciel », a-t-il fait remarquer. La plateforme disponible dès maintenant offre plusieurs options tarifaires : soit une tarification séparée (sur demande du client), soit une tarification en association avec une appliance Edgeline, soit un accord de Services.

 

Virtualisation