Au dernier trimestre, la croissance du cloud a dépassé celle de la publicité

Google tire toujours l’essentiel de ses revenus de la publicité. Néanmoins, comme l’indiquent les résultats du premier trimestre publiés hier, la croissance des revenus de l’activité cloud du géant technologique a augmenté plus vite que ses recettes publicitaires pendant ce 3T. Une preuve que la stratégie de Google ciblant les entreprises commence à payer.

Un bâtiment au siège de Google à Mountain View en Californie, le 15 février 2017. ( Credit : Magdalena Petrova)

Parmi les activités d’Alphabet, la société mère propriétaire de Google et d’autres entités comme le constructeur de véhicules autonomes Waymo, « c’est la plateforme Google Cloud Platform (GCP) qui s’est montrée la plus dynamique en terme de revenus », a déclaré la directrice administrative et financière Ruth Porat lors d’une conférence téléphonique avec des analystes. Cette croissance est due en partie à la nouvelle manière dont les entreprises travaillent avec Google Cloud. « Ces derniers mois, nous avons remarqué que la relation entre l’équipe de Diane Greene, la vice-présidente des activités cloud de Google, et les clients avait changé », a déclaré le CEO de Google, Sundar Pichai. « De plus en plus, les clients nous demandent de nous associer à des projets stratégiques et à des migrations complètes de données depuis des datacenters sur site vers le cloud. C’est un changement significatif, et cette dynamique se traduit par une croissance rapide de cette activité ».

 

Diane Greene, vice-présidente senior de Google Cloud, lors de son intervention à la conférence Google Cloud Next de San Francisco, le 8 mars 2017. (Crédit : Blair Hanley Frank) 

Les revenus cloud de Google ne sont pas traités séparément. Ils sont regroupés dans la rubrique « Autres » avec les ventes de matériel et Google Play. Au cours du premier trimestre 2017, le chiffre d’affaires de ces activités a atteint près de 3,1 milliards de dollars, en hausse de 49 % par rapport au même trimestre de l’an dernier. Il est difficile d’identifier précisément la part du cloud dans ces résultats, mais à en juger par l’excitation témoignée par Ruth Porat et Sundar Pichai pendant la communication des résultats, il semble néanmoins que cette activité a joué un rôle moteur important. La croissance des activités regroupées dans la rubrique « Autres » a largement dépassé les revenus publicitaires de Google, en augmentation de 19 % d’une année sur l’autre pour atteindre les 21,4 milliards de dollars. Le rythme de croissance de l’activité publicité est resté assez constant au cours de l’année écoulée, alors que celle des activités « Autres » a connu une accélération au cours de la même période. 

Urs Hölzle, le vice-président des infrastructures de Google, autre « star » du géant technologique, avait prédit que les recettes de l’activité cloud dépasseraient les revenus publicitaires de Google, et les résultats annoncés jeudi montrent qu’il ne s’était pas trompé, même s’il reste encore du chemin à parcourir. Par ailleurs, Google a également investi dans le cloud, en renforçant notamment son équipe. Ainsi, au cours du dernier trimestre, plusieurs nouvelles recrues sont arrivées dans la Cloud Team. « C’est aussi celle dont le budget a le plus augmenté au cours de cette période », a déclaré Ruth Porat. Le renforcement de l’équipe et de son budget est une preuve de plus de l’engagement de Google dans sa plate-forme cloud. Mais, si la croissance des revenus annoncée jeudi montre que les offres cloud de Google rencontrent un certain succès, les offres GCP et G Suite restent en retrait sur leurs marchés respectifs. Comparativement, au premier trimestre, le chiffre d’affaires d’Amazon Web Services a atteint plus de 3,6 milliards de dollars, au-dessus des recettes trimestrielles dégagées par les activités de la rubrique « Autres » de Google.

 

Cloud